L’édition du challenge Grass Cockpit s’est déroulée le 29 et 30 mai 2015.  Le but de cette compétition était de réunir jeunes pilotes et aviateurs confirmés afin de parcourir 22 terrains en herbe disséminés au quatre coins de la France, souvent oubliés mais qui ont néanmoins gardés tout leur charme.

grass_cockpitL’UALRT, pour cette première édition à engagé deux appareils : le Robin  180 Cv F-GRIP et le 160 Cv F-GYDD.  C’est en tout, 9 pilotes prêts à en découdre et à verrouiller  les bonnes places.

Mise en place le jeudi soir à Thouars (deux sèvres) pour un apéro dinatoire, dans une ambiance de foire, avec des produits du terroir, et ce qu’il faut à boire…

Vendredi, briefing solide, remise de la navigation avec une heure de préparation et déjà on se précipite aux avions pour un décollage échelonné de deux minutes afin de respecter les espacements. Points tournants, photos à reconnaître, ce challenge est un format de  rallye  aérien combinant questionnaire de culture et précision de pilotage.

La route tracée entre Thoirs et Issoire nous a fait passer par le Sud Ouest, le Périgord, les monts d’Auvergne, avec un plafond nous autorisant à survoler les plus hauts sommets de la région. Que du bonheur.

Arrivée le soir à Issoire pour un apéro dinatoire, dans une ambiance de foire, avec des produits du terroir, et ce qu’il faut à boire…

Le lendemain, samedi, briefing à 07 :00 (locale, pas T.U…) et nous n’avons pu décoller que vers 14 :00 pour cause d’un front perturbant au milieu de la France. Enfin, quand je dis décoller, c’était pour ceux qui n’avaient pas laissé leurs clefs partir avec le camion de l’organisation vers Saint Cyr l’école… Ca a valu à l’équipage du GRIP un petit voyage en voiture aller retour pour récupérer le dimanche matin, l’avion abandonné à Issoire..

resultat_grass_cockpit_2015 Après un magnifique survol du puy de Dôme,  le challenge du samedi s’est terminé à Château Thierry, en faisant l’impasse sur la branche qui devait nous amener à Berck, pour effectuer un retour direct sur Saint Cyr L’école.
Le team Chtis volant 2 termine à une honorable 10ème place sur 38, avec l’envie de mieux faire l’an prochain.

On ne peut que féliciter les organisateurs  de cette course. Du sérieux dans une bonne humeur générale et une ambiance formidable. Tout cela était également du à la bonne volonté et au travail des bénévoles des plateformes de Thoirs et d’Issoire qui nous ont réservés un accueil  des plus chaleureux.  Une véritable réussite.

Pour la petite histoire, Philippe Moniot, le légendaire patron d’Issoire Aviation, qui produit, entre autres,  les APM 20 Lionceau et Simba, s’est rappelé au cours de la soirée qu’il avait été membre de l’UALRT entre 1965 et 1967. Compte tenu de son glorieux patrimoine aéronautique, il devrait être fait membre d’honneur de notre club, qui peut s’enorgueillir du passage d’un grand constructeur Français.

Bravo également aux pilotes de l’UALRT qui ont participés à ce challenge, permettant à chacun de découvrir des paysages et des aérodromes inhabituels. C’est une somme d’expérience supplémentaire qui leur sera utile lors de la suite de leurs aventures aériennes.

Alors, l’an prochain ? On y retourne ?

F. Stoop

 

Share This